coupe_12.38E

Coupe 12.38’E

Sur le paléoplatier au NE du massif d’Amont

A toute heure, indifféremment de toute marée, il est possible d’accéder à proximité de l’arche d’Amont en suivant une plate-forme formant l’embase du massif d’Amont. Selon Rodet, il s’agit du vestige d’un platier ancien, correspondant donc à une altitude relative plus élevée du niveau marin. D’autres exemples de ce type existent le long du littoral du Pays de Caux. On les trouve généralement dans des zones abritées des houles dominantes, c’est-à-dire sur le revers nord-est des caps ou dans des criques protégées. Différentes hypothèses peuvent être invoquées pour expliquer ce paléoplatier :

  • une surrection locale et récente du substatum (réajustement isostatique post-glaciaire),
  • un niveau marin général plus élevé correspondant à l’interglaciaire éemien (optimum situé à -125 000 ans et un niveau marin supérieur de 4 à 6 m par rapport au niveau actuel),
  • un niveau marin général plus élevé situé dans l’interglaciaire actuel holocène, vers -6000 ans.

Ces hypothèses supposent un recul assez lent des falaises dans le secteur concerné.

paleoplatier
Sur le paléoplatier, vue en direction de l’E
paléoplatier
Sur le paléoplatier, vue en direction de l’W
paleoplatier
Vue aérienne du paléoplatier

Retour au début de l’excursion