hode

La Pointe du Hode

La Pointe du Hode (source Géoportail)
La Pointe du Hode (source Géoportail)

L’image suivante est zoomable-déplaçable avec la souris.
Cliquer sur les punaises pour accéder aux liens vers les pages descriptives. Déplacer la photographie à l’aide de la souris.

Côté Est de la Pointe du Hode
Côté Est de la Pointe du Hode

Ces coupes peuvent être comparées avec celles de la carrière de Saint-Vigor située à l’arrière de cette falaise.

Coupes interprétées

coupe SD20.28’E
coupe SD20.48’E
coupe SD20.52’E
coupe SD20.64’E
coupe SD20.67’E
coupe SD20.75’E
coupe SD20.80’E
coupe SD20.86’E
coupe SD20.93’E
coupe SD21.02’E

Niveaux-repères

Le niveau stratigraphique le plus ancien est la gaize albienne, sous un faciès marneux et cherteux, qu’on touche le plus facilement à la coupe SD2028.
Au-dessus se place une succession d’environ 15 séquences marne-silex sur environ 8 mètres d’épaisseur. Les silex sont épais, très contournés (Thalassinoides), avec un nucléus noir.
Les HGs Bruneval 1 et Bruneval 2 (cf. coupe de Bruneval) sont peu discernables du fait de l’intense silicification. On les identifie cependant grâce aux nodules limonitiques qui tapissent parfois leur surface supérieure. Ces deux hard-grounds surmontent également d’épais niveaux de silex noirs (cf. silex Boucherot et supérieurs de la coupe de Bruneval).

Retour aux circuits d’excursion à partir du Havre