Coupe_18.35E

Coupe 18.35E

On accède à cette coupe depuis la rue de la plage. La falaise s’élève rapidement. Le niveau repère le plus évident est la marne Lewes qui se trouve un peu au-dessus du niveau de galets.
Dans le secteur de Criel à Mesnil Val, le premier niveau de silex superposé à la marne Lewes est généralement épais et continu (ce qui n’est pas le cas sur le flanc ouest de l’anticlinal de Penly). Il est désigné sous le nom de « silex Mesnil-Val 1 ». Les silex suivants sont de moins en moins marqués. On en dénombre 6 jusqu’aux hard-grounds Navigation. Seuls les silex Mesnil-Val 2 et 3 sont francs.
2 hard-grounds apparaissent respectivement sous les silex Mesnil-Val 2 et Mesnil-Val 3. Ils sont ici désignés sous les noms de HG Bondeville 1 et HG Bondeville 2 (par comparaison avec la coupe d’Eletot). Leur position est à environ 2 mètres au-dessus de la marne Lewes.
Remarquer, sur le cliché suivant, que les couches entre le silex MV3 et le HG Navigation sont traversées de joints ondulés. Cette anomalie est comparable avec celle observée entre Puys et Dieppe.

Coupe 18.35E
Coupe 18.35E, à l’W de Criel – niveaux de base de la falaise, passage Turonien/Coniacien

Les silex sous la marne Lewes sont toujours dispersés, désorganisés au sein d’une épaisse couche de craie. Leur taille est variable. La plupart d’entre eux sont de taille modeste, avec une forme tubulaire caractéristique. Les silex plus gros sont difformes, sans cortex, et répartis de manière chaotique dans la couche. Un remaniement d’origine paléosismique est supposé.

Les couches encadrant la marne Lewes – Criel W
Silex Lewes
Silex Lewes

 

Retour au début de l’excursion