Grotte_Pigeons

La Grotte aux Pigeons

A l'intérieur de la Grotte aux Pigeons
A l’intérieur de la Grotte aux Pigeons (cliché de Jean-Claude Staigre)
Entrée de la Grotte aux Pigeons et stratigraphie
Entrée de la Grotte aux Pigeons et stratigraphie (cliché original de Jean-Claude Staigre, commenté)

Selon J.-C. Staigre :
De la la valleuse de Bruneval à la valleuse du Fourquet , plusieurs émergences karstiques connues sous l’appellation « Fontaines de Theuville » soulignent un nivau aquifère perché quelques mètres au dessus de l’estran (marne Antifer). Si certaines d’entre elles sont remarquables par leurs cascades de tuf, la plus étonnante est celle de la Grotte aux Pigeons.
La Grotte aux Pigeons, déjà mentionnée en 1894 par Edouard Alfred Martell dans son célèbre livre intitulé Les Abîmes, est une cavité difficilement accessible (marée très basse et mer calme).
Installée sur une diaclase orientée N 130°, cette grotte mesure 84 mètres de longueur minimum, le cordon de galets qui rejoint le toit limitant jusqu’à ce jour l’exploration au delà. Les dimensions de l’entrée sont impressionnantes puisqu’elles atteignent 15 mètres de large et près de 8 mètres de hauteur.
Une dizaine de mètres aprés l’entrée, un banc dur habituellement à nu sur environ 15 mètres est ensuite encombré d’un cordon de galets, lequel rejoint en pente douce le plafond de la grotte. A 50 mètres de l’entrée, précédée par des exutoires abandonnés, une cascade sourd de la diaclase. Les tentatives de franchissement effectuées en 1990 par les spéléologues se sont heurtées aux difficultés d’accès et à la résistance de la roche (L’Ursus, bulletin de la spéléologie en Seine Maritime, n°11, 1990, p.7-8)

Conduit
Conduit

 

Topographie de la grotte (JC & J. Staigre)
Topographie de la grotte
(JC & J. Staigre)

Retour au début de l’excursion