coupe_48.59E

Coupe 0°48.59’E

L’intervalle silex Exceat à silex Buckle

Sur une épaisseur d’environ 2,5 m, les silex semblent disparaître, bien que, de près, il en existe de rares (3 ou 4 niveaux). Il ne s’agit donc que d’une raréfaction de la production siliceuse. Peut-être faut-il voir une situation analogue à la disparition des silex  à la fin du Cénomanien, à partir de l’OAE2 ? Est-ce une expression des divers événements regroupés sous le terme d’OAE3, identifiés dans les sédiments océaniques mais plus confusément dans les sédiments de plate-forme ?
Dans cet intervalle, aux 2/3 supérieurs, se placent 2 ou 3 niveaux marneux proches qu’on ne peut séparer que de près et sur des affleurements frais ou bien lavés. Il s’agit des marnes Buckle, désignées au singulier par simplification (la Marne Buckle). C’est au niveau de la Marne Buckle qu’est placée la limite entre le Santonien moyen et le Santonien supérieur avec l’apparition (F.O.) du crinoïde Uintacrinus socialis.
La superposition d’un silex franc, le silex Exceat, et d’un ensemble presque silex jusqu’au silex Buckle 1 est un motif caractéristique. Entre Veulettes-sur-Mer et ici, à Sotteville-sur-Mer, nous l’avons signalé, bien qu’il soit très éloigné du regard, entre 50 et 80 mètres de hauteur.

Cet intervalle sans silex, correspondant à la limite Santonien moyen/Santonien supérieur, correspond également à une excursion négative du δ13C.
Il est probable (mais non vérifié) que la « Bedwell line » décrite par Rowe dans le Kent corresponde au silex Exceat du Sussex.

L'intervalle Exceat - Buckle
L’intervalle Exceat – Buckle

Remarquons sur le cliché qu’un sheet-flint se place au-dessus du silex Exceat, ce qui n’est pas général.

Retour au début de l’excursion