coupe_42.16

Coupe 42.16’E

Coupe 50°55.36N 1°42.16E, à l'E du Cran d'Escalles
Coupe 50°55.36N 1°42.16E, à l’E du Cran d’Escalles
Coupe à l'Est du Cran d'Escalles
Coupe à l’Est du Cran d’Escalles

Une différence lithologique, le pourcentage en minéraux argileux, conduit aux appellations de « Craie bleue » et de « Craie grise ». La différence de perméabilité est également à l’origine d’un niveau de sources. Cette limite est bien marquée sur le cliché précédent.

Zoom sur le sommet de R11 Coupe 50°55.36N 1°42.16E
Zoom sur le sommet de R11
Coupe 50°55.36N 1°42.16E
Gros plan sur le contact supérieur de R11 - nombreux débris fossiles
Gros plan sur le contact supérieur de R11 – nombreux débris fossiles
Repères R11 à R14
Repères R11 à R14

Le repère R11 selon Amédro et Robaszynski :

Deux bancs crayeux très clairs, en relief dans la falaise, apparaissent nettement dans la partie inférieure de la falaise immédiatement au Nord de la descente du Cran d’Escalles.
Ces bancs crayeux, pluridécimétriques, assez massifs, distants verticalement d’environ 2 m, surmontent des niveaux de marne plus sombres. Il s’agit d’alternances particulières dans la rythmicité des craies. Ces cycles sont induits par la précession des équinoxes (cycles d’environ 20.000 ans) et résultent des variations des paramètres orbitaux de la Terre (Gräfe, 1999).
Le banc induré inférieur de R11 est considéré, par Amédro et Robaszynski, comme équivalent du Tenuis Limestone en Angleterre et donc du hard-ground Rouen 1 en Normandie.

Cet événement sédimentaire d’origine cyclostratigraphique est lui-même encadré par trois événements à caractère écologique avec :
R10 en-dessous, un niveau de bioturbations de teinte claire (Thalassinoides centimétriques et Chondrites millimétriques) et R9 le 2ème niveau riche en Orbirhynchia mantelliana ;

R12 au-dessus, un intervalle d’un mètre d’épaisseur renfermant par centaines un petit lamellibranche : Entolium orbiculare (Sowerby), des brachiopodes : Modestella geinitzi (Schloenbach), Kingena concinna (Owen), Grasirhynchia martini (Mantell) et un petit coralliaire : Micrabacia coronula (Goldfuss).
Le sommet du banc crayeux induré et perforé qui termine l’ensemble G’ est considéré comme une surface de transgression (ST). La grande diversité biologique notée immédiatement au-dessus est un élément positif pour y voir le début d’un Intervalle Transgressif (IT).
A noter que la limite entre les ensembles G’ et H’ permet de différencier la « craie bleue » globalement imperméable, en-dessous (où a été creusé le Tunnel sous la Manche) de la craie grise plus pennéable au-dessus.
Le niveau R12 peut être considéré comme l’équivalent du Cast Bed en Angleterre et de l’Horizon de Rouen en Normandie.

 

Retour au début de l’excursion