glauconie

La glauconite et les craies glauconieuses

La glauconite est un silicate de fer hydraté  de la famille des phyllosilicates, de formule (K,Na)2(Fe3+,Fe2+,Al,Mg)4[Si6(Si,Al)2O20](OH)4. La vraie glauconite a une structure de mica, pro parte dioctaédrique, pro parte trioctaédrique. Sa couleur vert foncé caractéristique est due à la réduction du Fer en ion ferreux (Fe2+). C’est un minéral secondaire présent dans la craie mais également dans les roches détritiques inférieures à la craie (sables verts). Elle dérive de l’altération de minéraux ferromagnésiens (pyroxènes, amphiboles et micas). Glauconite et phosphate sont souvent associés, la glauconitisation précédant la phosphatisation. Le minéral précipite lors de la diagénèse précoce en milieu réducteur. Il est associé à des traces fossiles :

  • les pelotes fécales,
  • le revêtement de terriers,
  • l’encroûtement de hard-grounds.

 

Les excréments des organismes sont riches en matériel argileux. La structure des grains d’argile adsorbe les ions Fer et Potassium provenant de l’eau de mer. C’est la décomposition de la matière organique qui induit le milieu réducteur dans la pelote alors que l’eau de mer environnante représente un milieu oxydant. Les réactions chimiques à la frontière redox sont à l’origine de la formation de la glauconite.

Craie glauconieuse fossilifère
Craie glauconieuse fossilifère

Dans le Pays de Caux, la formation de la Craie Glauconieuse est comprise entre la surface de ravinement Octeville et le hardground Rouen 1.