Val_de_la_Mer_silex

Les silex Lewes au Val-de-la-Mer

La paroi Est est l’occasion d’examiner avec aisance différentes formes que peuvent présenter les silex Lewes.
Les silex Lewes correspondent au « Flint maximum » du Turonien supérieur. Ils sont les plus développés entre les marnes Bridgewick et la marne Lewes (intervalle T7 du Turonien).
Dans cet intervalle T7, deux types de roches sont assez caractéristiques en Angleterre :
– le Chalk Rock , encore désigné par « hardgrounds Lighthouse Down » à Douvres, qui correspond (à peu près) à l’anomalie isotopique « Hichwood Event » (pic positif δ13C);
– les silex Lewes, silicification généralement de terriers Thalassinoides.

Dans la coupe du Val-de-la-Mer, le Chalk Rock correspond aux HGs Senneville.
Les silex Lewes sont représentés surtout par 4 niveaux semi-continus de silex Thalassinoides, très bien repérables dans les falaises entre Le Cap Fagnet et Eletot. Leur description sera faite lorsque nous les atteindrons en pied de falaise.
Ces silex s’amenuisent en direction du Cap Fagnet, ils se développent en direction d’Eletot.
Il s’agit ici de montrer l’aspect particulier des silex se trouvant au-dessous et au-dessus de ces 4 silex :

Les silex cornus inférieurs

Il s’agit de silex isolés, d’une taille d’une dizaine de centimètres, montrant des appendices ou « cornes » dans tous les sens. Ce type de silex est surtout présent dans le Turonien supérieur, mais il peut exister à d’autres niveaux (Campanien, par exemple).  Deux hardgrounds traversent la couche des silex cornus.

La couche des silex cornus au-dessus des hardgrounds Senneville
Un silex cornu
Autre silex cornu

Les silex tubulaires supérieurs

Il apparaissent au-dessus des silex semi-continus. Leur aspect cylindrique est très net et ils sont souvent creux avec une paroi sinueuse. Ils traversent la craie dans tous les sens.
Ici, la marne Lewes supérieure n’existe pas et un mince hardground la remplace.

Les silex tubulaires supérieurs

Retour au début de l’excursion