Coupe_17.27E

Coupe 17.27’E

Coupe 17.27E

On constate bien sur cette photo que la marne Lewes, comme les couches adjacentes, n’est pas horizontale, mais qu’elle présente de larges ondulations.
Sous la marne Lewes, les silex sont systématiquement disséminés au sein d’une épaisse couche crayeuse. Il ne s’agit pas de petit terriers traversant à l’origine cette boue crayeuse, mais d’une dislocation acquise postérieurement à leur formation.
La présence de dislocations paléosismiques au sommet de l’intervalle T7 fait qu’il est difficile, en ces conditions, de reconstituer la stratigraphie des couches de silex. Le silex épais, indiqué Breaky Bottom, peut être l’un ou l’autre des silex épais au sommet de T7.

Phénomènes paléosismiques sous la marne Lewes

Les niveaux de silex épais ont été fragmentés et tordus, alors qu’ils étaient enchâssés dans la boue. On peut voir des parties anguleuses montrant que le silex était déjà consolidé lors du choc.
Les dislocations de silex sont les plus fréquentes et les plus volumineuses vers la base des flancs de cuvettes.

Silex déformé

Retour au début de l’excursion