chimiques_événements

Les événements chimiques et physiques

Un événement chimique correspond à une concentration inhabituelle ou à une variation brutale d’un élément chimique ou d’un isotope, par rapport à la norme.
Un événements physique correspond à une variation brutale d’une propriété physique ou un pic que l’on qualifie d’excursion.
Certains de ces événements peuvent apparaître à l’oeil nu, d’autres nécessitent des analyses de laboratoire plus ou moins lourdes.

Le carbone 13

 La composition isotopique des carbonates marins est couramment utilisée comme indicateur en paléo-océanographie et en paléo-climatologie.
Il ressort un certain nombre d’Evénements d’Isotopes du Carbone (Carbon Isotope Event ou CIE) dans la chronologie stratigraphique.

La synthèse la plus détaillée dans le Bassin Anglo-Parisien ressort d’un article collectif, faisant référence pour les noms donnés aux CIE : Jarvis et al., 2006. Voici les noms donnés aux événements, ainsi que leur position stratigraphique.

Excursion négative

événement léger

Excursion
positive

événement lourd

limite Santonien – Campanien
Foreness
Hawks Brow
Buckle (au niveau des marnes Buckle)
Horseshoe Bay (au-dessus du Barrois Sponge Bed)
Haven Brow
Bedwell (juste au-dessus du silex Bedwell columnar)
Michel Dean (au-dessus du silex Michel Dean)
Kingsdown (5 à 6 m au-dessus du silex Seven Sisters)
White Fall (entre les marnes Belle Tout 1 et 2)
East Cliff (1m au-dessus du HG Nostrils)
 Light Point (juste au-dessus du HG Light Point)
 Beeding
Navigation (au niveau du HG Navigation 3 et HG Cliffe)
Hitch Wood (entre la marne Bridgewick et la marne Lewes)
Bridgewick
Caburn
Southerham
Pewsey
woolgari inférieur
Glynde
Round Down
 Lulworth
Holywell
Limite Cénomanien – Turonien
Monument
 Amphidonte
Jukes-Brown
 médio-cénomanien 2
 P/B Break
 médio-cénomanien 1
dixoni moyen
Couches à virgatus
Cénomanien inférieur 3
Couches à crippsi
Cénomanien inférieur 2
 Cénomanien inférieur 1
Limite albo-cénomanienne

Si l’événement anoxique océanique 2 (OAE2, limite Cénomanien-Turonien) est le plus remarquable du Crétacé supérieur, certains auteurs en évoquent un troisième (OAE3), en fait complexe s’étalant sur le coniacien et le Santonien (Wagreich, 2012).
Le double pic de la limite Santonien – Campanien est assez caractéristique. Il se trouve au sommet d’un maximum de moyen-terme.

Double pic de la limite Santonien - Campanien - Coupe de Seaford d'après Thibault et al. (2016)
Double pic de la limite Santonien – Campanien – Coupe de Seaford d’après Thibault et al. (2016)

Les CORBs

Les Cretaceous Oceanic Red Beds sont des sédiments possédant une pigmentation rouge.

Le paléomagnétisme

La polarité magnétique fossile peut être utilisée pour préciser l’âge d’une roche.

Le Néodyme

La composition isotopique du Néodyme ( 143Nd/144Nd) peut être utilisée comme traceur des phénomènes géologiques. Il a été utilisé comme traceur des masses d’eau océanique  et pour reconstituer les circulations océaniques passées et les paléogéographies.