Dieppe_ouest_Log_strati_base

Log stratigraphique de la base de la falaise
de Dieppe ouest

log stratigraphique
Log stratigraphique de la base de la falaise

Le repère essentiel est le silex Seven Sisters qui forme le plancher d’anciennes habitations troglodytes. Localement, le silex est recouvert de limons karstiques. Le long des deux tiers du parcours, le silex Seven Sisters reste visible avant de plonger sous le platier.
Sous le silex Seven Sisters se placent 4 niveaux de silex discontinus (s -1 à s -4 sur la figure) avant de toucher un hard-ground peu marqué (début de HG sur la figure). Les couches plus basses sont généralement masquées par le cordon de galets, mais une d’entre elles ressort en terrasse sur le platier, c’est un hard-ground franc, taraudé d’une multitude de terriers. Sa position permet de penser qu’il s’agit du HG Anvil.
En progressant, on remarquera que l’épaisseur entre le silex Seven Sisters et le HG Anvil varie de plusieurs mètres, suggérant que le HG Anvil dessine des monticules et des cuvettes.
Entre le silex s-4 et le début de hard-ground, on trouve fréquemment des accumulations de débris d’inocérames (Platyceramus et Volviceramus).
Au-dessus du silex Seven Sisters, un certain nombre de niveaux de silex sont observables. Trois d’entre eux (notés A, B et C) sont plus nets et plus continus. Au-dessus encore, un niveau caractéristique est formé de gros silex isolés répartis sur une épaisseur de 20 à 50 cm. Ce niveau est désigné « silex expansé » sur la figure. Une interprétation en est donnée à la suite.
Sur toute la hauteur de cette coupe, on remarque des discontinuités de faible épaisseur qui peuvent être :
– des joints mécaniques ondulés autour de l’horizontale;
– des joints mécaniques anastomosés, formant un réseau;
– des sheet-flints;
– des lamines marneuses d’épaisseur millimétriques;
– des niveaux colorés ferrugineux.
Toutes ces discontinuités sont à mettre en relation avec des séismites que nous examinerons à part.

Retour au début de l’excursion