Manche_pre-elsterienne

la Manche pré-elsterienne

Une autre Manche que celle d’aujourd’hui existait vraisemblablement depuis plusieurs dizaines de millions d’années. Son histoire se rattache à celle du Bassin Anglo-Parisien et les dépôts marins ou lacustres du Cénozoïque en témoignent. Mais l’histoire de la Manche actuelle, née au cours du Quaternaire, est fortement liée aux phénomènes glaciaires.
Après le Miocène moyen et jusqu’à la glaciation elstérienne (-450 000 ans), existait un golfe Manche limité au NE par un relief structural, l’axe anticlinal Weald-Artois. Cet anticlinal affecte les couches jusqu’au Tertiaire. Si aujourd’hui cet anticlinal est érodé et laisse percer le Jurassique et le Paléozoïque en son coeur, il n’en était pas de même au début du Quaternaire où les couches crayeuses ne devaient être que partiellement atteintes.
Deux réseaux hydrographiques séparés existaient :

  • l’un dirigé vers l’WSW, vers le Golfe de la Manche communiquant avec l’Atlantique,
  • l’autre dirigé vers le N et débouchant en Mer du Nord, incluant la Tamise et le Rhin passés.
manche preelsterienne
La Manche vers -600 ka (repris de Gibbard, d'après Bates)
drainage
Drainage continental (- 600 ka) repris de Gibbard
L'Europe occidentale avant la glaciation elsterienne, extrait de Toucanne (2008)

Retour vers « La Manche« 

Laisser un commentaire