coupe_12.39E

Coupe 12.39’E
L’escalier du massif d’Amont

La chapelle Notre-Dame-de-la-Garde est notre point de départ. Le point de vue sur la Porte d’Aval et l’Aiguille y est le plus grandiose. En s’avançant près des projecteurs, on admirera également la Porte d’Amont dans la direction opposée. C’est vers cette dernière que nous nous déplaçons, en suivant le chemin GR21. A hauteur d’une pancarte indiquant « Le Chaudron », un chemin aménagé de marches bétonnées descend vers la porte d’Amont. On l’emprunte jusqu’au rebord de la falaise où, sous la protection d’une rambarde, on découvre le platier qui s’étend jusqu’à Fécamp et même au-dela. Deux rochers remarquables se dressent sur le platier : Le Roc Vaudieu et l’Aiguille de Belval. Des reliefs plus modestes, sous forme de bas-récifs, se distinguent au premier plan, délimitant une zone dite « Le Banc à Cuves ». La signification de cette appellation sera explicitée plus loin.
Dans la direction opposée, on ne voit que le sommet de la « Falaise d’Amont », sans trait distinctif, sauf 2 minces liserés marneux que nous essaierons de replacer plus tard dans la stratigraphie. Le chemin s’enfonce alors, de manière impressionnante, à flanc de falaise.

amont
L’escalier du massif d’Amont
banc à Cuves
Le Banc à Cuves et son bas-récif
La Pointe du Trou à la Mine et les deux bas-récifs
falaise d'Amont
Haut de la falaise d’Amont, vu depuis l’escalier de la Porte d’Amont

Bien que la coupe soit bien dégagée, on n’observe qu’une alternance monotone de gros silex gris zonés et de craie tendre. A la suite d’un zig-zag, on arrive à l’entrée d’une galerie artificielle qui traverse le massif de la Porte d’Amont. Les marches suivantes conduisent à une plate-forme légèrement inclinée menant jusqu’à la Porte.

Suite de l’excursion

Retour au début de l’excursion