Turonien

Le Turonien

Le Turonien est le second des six étages du Crétacé supérieur. Il s’étend de – 93,9 Ma à – 89,75 +/- 0,38 Ma, soit une durée approximative de 4,1 Ma (charte 2012). Le stratotype est défini à Tours (Indre-et-Loire) et le GSSP (= PSM Point Stratotypique Mondial = Clou d’Or) dans le Colorado à Pueblo.

La base du Turonien est définie par l’apparition de l’ Ammonite Watinoceras devonense. Son sommet est défini par l’apparition de l’ Inocérame (Bivalve) Cremnoceramus rotundatus.
Le Turonien est subdivisé en 3 parties :

  • Le Turonien inférieur, environ 0,85 Ma
  • Le Turonien moyen [F.O. de C. woollgari], durée environ 1,69 (±0,70) Ma,

Le Turonien supérieur (de -91,31 +/- 0,45 Ma à -89,75 +/- 0,38 Ma, durée 1,56 Ma)

  • Sa base est marquée par la F.O. de Inoceramus perplexus (anciennement I. costellatus, image lien C.E.S.) dans les zones boréales et le Bassin Anglo-Parisien. En Amérique du Nord, elle coïncide avec la F.O. de Scaphites whitfieldi. Pour l’échelle stratigraphique internationale, c’est la F.O. de Prionocyclus macombi (image N.A.R.G.).
  •  Son sommet est marqué par la F.O. de Cremnoceramus deformis erectus.

Dans le Bassin Anglo-Parisien, la limite Turonien inférieur – Turonien moyen est placée au niveau de la marne Gun Gardens principale.
La limite Turonien moyen – Turonien supérieur est placée au-dessous de la marne Southerham 1.
Le Turonien est largement représenté dans les falaises du Pays de Caux :

Voici une coupe de référence à Beachy Head, proposée par Gale (1996) situant des niveaux-repères :

Le Turonien de Beachy Head (Gale, 996)