Neuville

La carrière de La Neuville du Bosc

Cette carrière a été rapidement parcourue et l’interprétation est partiellement hypothétique. Des niveaux-repères ont été distingués, de bas en haut :

  • le joint limonitique Tassin rapporté au niveau m3 des falaises;
  • 2 hard-grounds (ébauches) néo-nommés HG Butot et HG Neuville;
  • apparition des premiers silex (silex -2 et silex -1);
  • HG Fagnet coloré;
  • Craies à silex Thalassinoides à Conulus subrotundus, dits encore silex Saint Nicolas ou silex Antifer (comme à Etretat, le nombre de niveaux de silex est réduit à 3 ou 4);

Il semble que la série sus-jacente ait subi une condensation ou une érosion. Les niveaux marneux New Pit 1 et 2 seraient absents.

  • Hard-grounds Tilleul 1 et Tilleul 2, équivalent du HG Glyndebourne en Angleterre.

La jonction avec le palier supérieur a été mal observée et sujette à revision.

  • un hard-ground et un sheet-flint;
  • le silex Southerham (probable);
  • la marne Southerham 1;
  • des niveaux de silex et des hard-grounds (= Chalk Rock en Angleterre ou hard-grounds Senneville );

Le palier supérieur est difficile à interpréter : des monticules et cuvettes sédimentaires compliquent la stratigraphie. Les argiles à silex sont très épaisses (plus de 15 mètres vers l’Est de la carrière). Elles remanient de gros silex cariés dont d’authentiques paramoudras. Un fort remaniement de la partie supérieure par solifluxion/cryoturbation, comme par le ruissellement (sables blancs de Lozère et loess interstratifiés) semble général.

Vue du fond de la carrière depuis le haut.
Vue du fond de la carrière depuis le haut.
Front de taille inférieur
Front de taille inférieur
Front de taille inférieur, détail
Front de taille inférieur, détail
Front de taille inférieur
Front de taille inférieur, détail
Vue générale de la carrière
Vue générale des niveaux supérieurs de la carrière
Le front moyen de la carrière
Le front moyen de la carrière

Retour aux excursions autour du Havre