Saint_Jouin_plage

De la valleuse Boucherot à la vallée des carrières

Plage de Saint-Jouin

Cette localité peut être considérée comme représentative du Cénomanien du Pays de Caux. On peut accéder à l’intégralité de la série (rares parties sportives). Les principaux repères stratigraphiques y sont définis. D’autres belles coupes existent vers le NE (jusqu’à la valleuse d’Antifer) et vers le SW  (jusqu’au Cap de La Hève), mais elles sont soit partielles, soit inaccessibles. La série de la plage de Saint-Jouin semble plus condensée pour certains niveaux du Cénomanien inférieur. Si l’on cherche plus de détail, d’autres coupes sont préférables.
Pour aborder la description, commençons par avoir sous les yeux un log synthétique du Cénomanien de Saint-Jouin sur lequel les repères classiques locaux définis par Juignet sont replacés. Il s’agit essentiellement de hard-grounds dont l’extension a été constatée dans tout le Pays de Caux. La position de ces hard-grounds dans la stratigraphie paléontologique classique est indiquée.
Mais le Cénomanien est aussi découpé en séquences, c’est-à-dire des unités sédimentaires évolutives. 6 séquences sont généralement retenues. Les deux premières de ces séquences cénomaniennes (Ce1 et Ce2) peuvent être touchées au niveau de la plage de Saint-Jouin Bruneval. On y trouvera leur description détaillée et l’identification de repères supplémentaires.

Progression

Arrêt 1
Si l’on souhaite respecter l’ordre chronostratigraphique, on débutera les observations à l’extrémité de la plage de sable de Saint-Jouin Bruneval, avant l’amas de craie provoqué par le gros éboulement du 15 juillet 2013.


Afficher Excursion St Jouin sur une carte plus grande
Au N de la valleuse Boucherot, à la coupe AS38.63N, la haute falaise montre clairement la stratigraphie et l’épaississement des niveaux de base du Cénomanien.
La gaize albienne sur laquelle repose la craie n’est visible qu’à l’état remanié dans la falaise basse. Par contre, le substratum albien de la gaize, sous le faciès d’Argiles du Gault, affleure bien à l’extrémité sud de la plage.
Depuis la plage, à la coupe AS38.75N, tous les niveaux-repères dans la haute falaise pourront être observés.
Arrêt 2
Au-dessus du cordon de galets, on s’approche des cabines de bain pour avoir une générale de la base du Cénomanien. 2 panneaux de craie affleurante sont séparés par une zone végétalisée, nous les désignons sous les noms de panneau sud et panneau nord.

La coupe des cabines
La coupe des cabines

C’est au niveau du Panneau Sud (coupe AS38.86’N) que nous effectuons le second arrêt.

La photosphère suivante peut être affichée et manipulée en plein écran : cliquer en haut à droite du cliché.

Arrêt 3
Le Panneau Nord est plus étendu que le panneau sud. Il ne permet pas de voir les couches basales du Cénomanien, mais il permet de toucher des niveaux stratigraphiques un peu plus élevés.

La photosphère suivante peut être affichée et manipulée en plein écran : cliquer en haut à droite du cliché.

Arrêt 4
On traverse la grande esplanade parking et on suit la route montante pour aborder une falaise artificielle longée par un talus permettant d’accéder à tous les niveaux. Dans cette descente au terminal pétrolier de Saint-Jouin, les séquences Ce3 et Ce4 pourront être détaillées.

La photosphère suivante peut être affichée et manipulée en plein écran : cliquer en haut à droite du cliché.

Arrêt 5
Enfin, le Cénomanien supérieur et terminal pourra être suivi le long du tronçon de route au-dessus de l’épingle à cheveux. Mais cet intervalle stratigraphique est mieux visible à partir de la valleuse du Fourquet (Ce5) ou de la valleuse d’Antifer (Ce5 et Ce6).

La photosphère suivante peut être affichée et manipulée en plein écran : cliquer en haut à droite du cliché.

Un sentier est aménagé entre le restaurant panoramique Le Belvédère et le cordon littoral, traversant le talus d’éboulis. On y observera entre le taillis de prunellier, de grande berce ou d’ajonc d’Europe, de nombreuses plantes à fleurs : chou sauvage, crambé maritime sur les laisses de mer, eupatoire chanvrine, grand plantain, chlore perfoliée, séneçon de Jacob et fétuque pruineuse.

Autres coupes

Coupe AS38.57N : HG Bruneval 1 et HG Bruneval 2
Coupe AS38.59N
: HG Bruneval 3
Coupe  AS38.66N : bloc de HG Bruneval 1

Coupe AS38.67N : bloc de HG Bruneval 2

Retour aux excursions autour du Havre