etigue_vaucottes

Excursion du Fond d’ Etigue à Vaucottes

Du Fond d'Etigue (à droite) au Nez de Vaucotte (à gauche) - cliché aérien de R. Nadjar
Du Fond d’Etigue (à droite) au Nez de Vaucotte (à gauche) 10 mai 2015 – cliché aérien de R. Nadjar

Cette partie du littoral est une bonne illustration de la structure sédimentaire en « monticules et cuvettes » (encore dénommée « bancs sédimentaires » par Juignet ou « géométries » par Lasseur) qui affecte ici principalement le Coniacien moyen (mais le Turonien supérieur et le Coniacien inférieur sont également représentés).
Ce type de structure conduit à des variations latérales d’épaisseur et de faciès très importantes. Dans ces conditions, tenter de reconstituer la stratigraphie, par soi-même du premier coup, est une entreprise hasardeuse. Il est donc conseillé de se servir du log stratigraphique synthétique, présenté à la suite, pour « caler » ses propres observations. Sur une verticale en falaise, il est évident qu’on ne retrouvera qu’une partie des informations fournies par le log.

log Coniacien moyen de la région de Vaucottes

Les guides stratigraphiques sont les silex, les marnes, les hard-grounds, les anomalies sédimentaires.
Les silex sont les indicateurs primordiaux de la stratification. Ils témoignent bien, par leur dilatation/condensation, des variations du taux de sédimentation. Mais il serait illusoire de baser la stratigraphie sur une numérotation des niveaux de silex. Le rapprochement de deux niveaux de silex peut conduire à l’amalgamation en un seul niveau. Inversement, dans une série qui se dilate, un même silex peut se subdiviser en une succession de petits silex. Donc, les numéros figurant sur le log ne sont qu’une indication approximative du nombre de silex rencontrés entre deux marqueurs stratigraphiques.
Les marnes sont rares et peuvent être considérées comme de bons marqueurs stratigraphiques. Mais elles sont surtout conservées dans les sections à sédimentation soutenue, et peuvent disparaître si des courants ont empêché leur dépôt.
Les hard-grounds sont bien visibles. Mais, à l’inverse des marnes, ils correspondent à des horizons condensés ou de non-dépôt. Si les courants n’ont pas été localement suffisamment forts, alors les hard-grounds disparaissent.
Les anomalies sédimentaires sont de deux types :

  • des dunes hydrauliques de courte longueur d’onde, à stratification oblique, slumpings et paramoudras; l’une des plus exceptionnelle est la « couche à paramoudras de Bénouville » que l’on peut suivre d’Etretat à Yport
  • des pipe-flints ou silex verticaux épigénisant des cheminées d’échappement de fluide.

Ces anomalies sont localisées stratigraphiquement.

La première subdivision sera basée sur les marnes :

  • marne Shoreham 2 (= limite Coniacien inférieur / Coniacien moyen) évidente;
  • marne Belle Tout 1 inférieure peu évidente;
  • marne Belle Tout 1 supérieure peu évidente ou absente;
  • marne Les Loges [Belle Tout 2] évidente;
  • marne Belle Tout 3 évidente.

La seconde subdivision sera faite sur les hard-grounds :

  • hard-ground Belval, pas toujours présent [=HG Nostrils ?];
  • hard-ground Etigue, pas toujours présent, parfois extrêmement ravinant;
  • hard-ground Vattetot, toujours présent [= HG Anvil ?].

La troisième subdivision sera faite sur les silex :

  • silex Froberville, le plus épais des silex, aspect spongieux [assimilé au silex Seven Sisters, limite Coniacien moyen/supérieur];
  • silex Epreville (associé hypothétiquement au silex Michel Dean, limite Coniacien / Santonien).

    Les coupes


Afficher Etigue sur une carte plus grande

Coupe 16.04’E : la tranchée du Fond d’Etigue : la marne Shoreham
Coupe 16.07’E : A 50 m à l’E du Fond d’Etigue

Depuis le platier, une vidéo (YouTube) [HD 720p] ou DailyMotion faisant un panorama d’Etigue Est

Coupe 16.13’E : à l’W du monticule
Coupe 16.23’E : Monticule à l’Est d’Etigue
Coupe 16.34’E : La cuvette de Vattetot ouest, flanc ouest
Coupe 16.38’E : La cuvette de Vattetot ouest, flanc est
Coupe 16.49’E : Monticule de Vattetot ouest, flanc ouest, les couches chaotiques

Panorama de Vattetot au Nez de Vaucottes, vidéo HD YouTube

Coupe 16.57’E à 16.64’E : A l’W de la Fosse aux Sourds, les couches anormales
Coupe 16.58’E : L’exsurgence de la Fosse aux Sourds
Coupe 16.71’E : La Fosse aux Sourds, couches non-perturbées équivalentes à l’horizon à paramoudras.
Coupe 16.78’E : A l’E de la Fosse aux Sourds, les couches entre le HG Belval/Nostrils et la marne Belle Tout 2.
Coupe 17.10’E : A l’W du Nez de Vaucottes, les couches du Coniacien inférieur.
Coupe 17.19’E : Le Nez de Vaucottes, vue de face.
Coupe 17.27’E : Le Nez de Vaucottes, depuis la plage de Vaucottes

Retour à la page d’accueil

3 réponses sur “etigue_vaucottes”

Les commentaires sont fermés.