chaos_Benouville

Le niveau chaotique Bénouville

Entre Etretat et le Yaume (à l’ W de Veulettes), lorsque le Coniacien moyen est présent dans la falaise, on y observe un niveau affecté de désordres sédimentaires, d’une épaisseur de 1 à 10 mètres. Ce niveau s’insère dans la partie moyenne du Coniacien moyen, entre deux autres niveaux-repères, pas nécessairement préservés :

  • au-dessous, la marne Les Loges, assimilée à la marne Belle Tout 2,
  • au-dessus, le hard-ground Vattetot, assimilé au hard-ground Anvil.

Les désordres ne revêtent pas la même intensité, selon le contexte. Lorsque la stratification est horizontale, l’ensemble perturbé a une épaisseur plus faible et consiste en une couche à silex dispersés. Lorsque la stratification est de type monticules et cuvettes, l’ensemble perturbé peut se répartir sur 2 ou 3 séquences et il s’y développe des structures spectaculaires telles que dunes à stratifications obliques, slumpings et paramoudras.
Une cause sismique semble être à l’origine de ces phénomènes. En effet, les séismites de Grainval correspondent à ce niveau.
Ce niveau-repère peut-être touché à la Grotte des Demoiselles, au sommet du Massif d’Aval d’Etretat. On le suit en haute falaise entre Le Trou-à-la-Mine et le Roc Vaudieu. De splendides panoramas dans les couches à paramoudras s’observent à l’E de la valleuse du Curé.  De chaque côté du Nez de Vaucottes, les paramoudras et les couches slumpées sont également bien visibles. Entre Yport et Vaucottes, à la Pointe de la Pucelle, le niveau chaotique est préservé dans des biseaux liés au déplacement des monticules. A l’E d’Yport, à la Cavée Rouge, le niveau Bénouville passe à des monticules et cuvettes, avec quelques slumpings et paramoudras. Entre La Cavée Rouge et la Roche-qui-pleure, la stratification est bien horizontale et les couches sont dilatées, le niveau Bénouville peut passer inaperçu. L’analyse plus attentive montre cependant des indices de dislocation, comme des sheet-flints obliques, et des paramoudras verticaux.
A l’E de Fécamp, entre le Val Ausson et Saint-Pierre-en-Port,  le niveau Bénouville en haute falaise apparaît comme un niveau de silex dispersés. A la longitude du Yaume, il n’est plus qu’une couche de faible épaisseur de silex dispersés. A la Mare de la Plaine, cette mince couche de silex dispersés est parfois cachetée par un mince hard-ground et elle disparaît sous le platier plus à l’Est.
A la terminaison des falaises de craie, entre le Bois de Cise et Ault, un niveau à silex dispersés pourrait correspondre au niveau Bénouville.

Le niveau chaotique de Bénouville, au lieu-type




Retour à la liste d’événements